Europe is Back

7th Annual Euronext Stock Market Conference

Auteur : Patrick Chambeau, Directeur Marketing, IPC 

Où étiez-vous le 30 janvier 2018 à 8h30?

Pour ma part, j’étais à Paris, à la 7ème conférence du Marché Boursier, organisée par Euronext dans le quartier de la Madeleine. La journée démarrait bien puisque nous étions accueillis au sein du très prestigieux Pavillon Cambon, au 46 la même rue, rendue célèbre dans l’industrie du luxe par Chanel notamment; une rue pour moi synonyme de « Madeleine de Proust » qui me rappela plus particulièrement mes belles années chez Etrali Trading Solutions – Société française cédée par Orange au groupe Américain IPC Systems, leader mondial des solutions technologiques pour les marchés financiers.

L’événement promettait des présentations de haut-vol, stimulantes, des tables rondes et des débats. La présence de dirigeants les plus influents du monde de la finance, de gestionnaires d’actifs, de journalistes, de tous les acteurs du marché financier de la place de Paris, donnait à cet événement de plus de 1000 personnes une dimension exceptionnelle.

Parmi les sujets spécifiques abordés figuraient au programme, tout naturellement, la mise en place de la Directive MiFID II et l’impact du Brexit sur le paysage commercial mais également une touche d’optimisme avec pour thématique centrale : « Europe is Back ».

Tout l’écosystème de la finance était présent, allant des représentants d’organismes de régulation, tel que l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), aux grandes entreprises du CAC 40 ®, gestionnaires d’actifs, banques d’investissement, dirigeants d’entreprises familiales et autres acteurs.

Ayant assisté récemment à un certain nombre de conférences en Europe, entre autres à Londres et Amsterdam, il n’est pas surprenant de voir au programme des sujets tels que MiFID II et le Brexit. Cependant, cette fois-ci, les discussions ont dépassé le cadre de ces dossiers d’actualité pour amener des réflexions stratégiques enrichissantes, géopolitiques et business très intéressantes, dynamiques et prospectives. Une Europe plus stable politiquement également, notamment avec la France, l’Allemagne, les Pays-Bas entre autres, ceci malgré des divergences Franco-Allemandes du moment.

En démarrant les débats par les perspectives de croissance en France plutôt optimistes, aux alentours de 2% voire 2.3% selon les estimations, le ton était donné d’une France, dans l’Europe, conquérante et dynamique. Tous les indicateurs semblaient et semblent toujours au vert ainsi que la visibilité. Seule ombre au tableau, ce nuage venu de l’Angleterre nommé Brexit qui, selon les dires des experts, ne devrait pas nous empêcher d’avancer bien au contraire mais de créer du mouvement et une nouvelle voie, de nouveaux horizons.

Il reste beaucoup d’interrogations vis-à-vis de la Grande Bretagne à long-terme mais des liens solides, coopératifs forts notamment sur la défense, les nouvelles technologies, entre autres, permettent de rester optimiste. Beaucoup d’interrogations subsistent également autour de la dette française, point noir au tableau de cette embellie ambiante.

Outre-Atlantique, du côté des Etats-Unis, un alignement de planète semble se dessiner avec des mesures fiscales favorables aux entreprises, des investissements de 1000 Milliards de Dollars d’investissement pour les infrastructures et des perspectives favorables. La volatilité des marchés Financiers ces dernières semaines, avec des réajustements, notamment autour du Bitcoin, n’a fait qu’activer les transactions et par la même occasion le business.

Parmi les nombreux très bons sujets traités ce jour-là l’un d’entre eux a particulièrement attiré mon attention, de par son approche, sa présentation, ses données intéressantes. Il s’agit de l’étude inédite et exclusive dévoilée par Euronext sur les actionnaires du CAC 40 ® sur l’évolution de l’actionnariat direct dans les sociétés de l’indice en question : «  Qui sont les actionnaires du CAC 40 ®» ?

L’étude révèle que les principales catégories d’actionnaires du CAC 40 sont en 1. Les gestionnaires d’actifs 2.Les familles et fondateurs, 3. Les investisseurs individuels. Les grands enseignements ci-dessous donnent un éclairage chiffré et des données intéressantes :

  • Les gestionnaires d’actifs ont augmenté leur part dans l’actionnariat du CAC 40 de 22 % à fin 2012 à 26 % à fin 2016
  • Les familles et fondateurs représentent environ 10 % de l’actionnariat du CAC 40, soient environ 135 milliards d’euros investis à fin 2016
  • L’actionnariat individuel est en repli entre fin 2012 et fin 2016 dans les sociétés publiant ces données, tandis que la part de l’actionnariat détenue par les salariés reste stable à 3,5 %
  • L’Etat français détient 3 % du CAC 40 à fin 2016, un chiffre en forte décroissance depuis 2012
  • La Norvège représente plus de la moitié de la part des Etats étrangers avec 1,6 % de l’actionnariat dans le CAC 40

Autre sujet d’intérêt notamment autour de l’innovation et la gestion des données, notamment avec la directive RGDP qui entrera en vigueur le 25 Mai 2018. L’Europe est un centre d’innovation fort et reste le 1er générateur de données dans le monde. Les données d’une entreprise font partie de son patrimoine informationnel et beaucoup considèrent la Data comme l’or noir de demain.

En conclusion, ce fût un événement, à la hauteur des attentes qui m’a permis d’échanger avec des leaders d’opinions sur des sujets d’actualité. Pour IPC, partenaire technologique de l’écosystème des marchés financiers, dans les domaines des Communications de Trading Voix et Data, des réseaux et de la Compliance et du Cloud, notre participation nous a permis de mettre en évidence l’approche holistique et unique de nos services. Ceci pour aider les contreparties à mettre en œuvre leurs stratégies de Trading, se connecter, échanger des informations en toute sécurité, limiter leurs risques et tirer parti d’une offre technologique de premier plan, notamment sur le Cloud et autres besoins émergents.

© 2018 IPC Systems, Inc. All Rights Reserved. The contents of this publication are intended for general information purposes only and should not be construed as legal or regulatory advice.

Auteur : Patrick Chambeau, Directeur Marketing, IPC 

Où étiez-vous le 30 janvier 2018 à 8h30?

Pour ma part, j’étais à Paris, à la 7ème conférence du Marché Boursier, organisée par Euronext dans le quartier de la Madeleine. La journée démarrait bien puisque nous étions accueillis au sein du très prestigieux Pavillon Cambon, au 46 la même rue, rendue célèbre dans l’industrie du luxe par Chanel notamment; une rue pour moi synonyme de « Madeleine de Proust » qui me rappela plus particulièrement mes belles années chez Etrali Trading Solutions – Société française cédée par Orange au groupe Américain IPC Systems, leader mondial des solutions technologiques pour les marchés financiers.

L’événement promettait des présentations de haut-vol, stimulantes, des tables rondes et des débats. La présence de dirigeants les plus influents du monde de la finance, de gestionnaires d’actifs, de journalistes, de tous les acteurs du marché financier de la place de Paris, donnait à cet événement de plus de 1000 personnes une dimension exceptionnelle.

Parmi les sujets spécifiques abordés figuraient au programme, tout naturellement, la mise en place de la Directive MiFID II et l’impact du Brexit sur le paysage commercial mais également une touche d’optimisme avec pour thématique centrale : « Europe is Back ».

Tout l’écosystème de la finance était présent, allant des représentants d’organismes de régulation, tel que l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), aux grandes entreprises du CAC 40 ®, gestionnaires d’actifs, banques d’investissement, dirigeants d’entreprises familiales et autres acteurs.

Ayant assisté récemment à un certain nombre de conférences en Europe, entre autres à Londres et Amsterdam, il n’est pas surprenant de voir au programme des sujets tels que MiFID II et le Brexit. Cependant, cette fois-ci, les discussions ont dépassé le cadre de ces dossiers d’actualité pour amener des réflexions stratégiques enrichissantes, géopolitiques et business très intéressantes, dynamiques et prospectives. Une Europe plus stable politiquement également, notamment avec la France, l’Allemagne, les Pays-Bas entre autres, ceci malgré des divergences Franco-Allemandes du moment.

En démarrant les débats par les perspectives de croissance en France plutôt optimistes, aux alentours de 2% voire 2.3% selon les estimations, le ton était donné d’une France, dans l’Europe, conquérante et dynamique. Tous les indicateurs semblaient et semblent toujours au vert ainsi que la visibilité. Seule ombre au tableau, ce nuage venu de l’Angleterre nommé Brexit qui, selon les dires des experts, ne devrait pas nous empêcher d’avancer bien au contraire mais de créer du mouvement et une nouvelle voie, de nouveaux horizons.

Il reste beaucoup d’interrogations vis-à-vis de la Grande Bretagne à long-terme mais des liens solides, coopératifs forts notamment sur la défense, les nouvelles technologies, entre autres, permettent de rester optimiste. Beaucoup d’interrogations subsistent également autour de la dette française, point noir au tableau de cette embellie ambiante.

Outre-Atlantique, du côté des Etats-Unis, un alignement de planète semble se dessiner avec des mesures fiscales favorables aux entreprises, des investissements de 1000 Milliards de Dollars d’investissement pour les infrastructures et des perspectives favorables. La volatilité des marchés Financiers ces dernières semaines, avec des réajustements, notamment autour du Bitcoin, n’a fait qu’activer les transactions et par la même occasion le business.

Parmi les nombreux très bons sujets traités ce jour-là l’un d’entre eux a particulièrement attiré mon attention, de par son approche, sa présentation, ses données intéressantes. Il s’agit de l’étude inédite et exclusive dévoilée par Euronext sur les actionnaires du CAC 40 ® sur l’évolution de l’actionnariat direct dans les sociétés de l’indice en question : «  Qui sont les actionnaires du CAC 40 ®» ?

https://www.euronext.com/sites/www.euronext.com/files/euronext_cac_40_study_fr.pdf

L’étude révèle que les principales catégories d’actionnaires du CAC 40 sont en 1. Les gestionnaires d’actifs 2.Les familles et fondateurs, 3. Les investisseurs individuels. Les grands enseignements ci-dessous donnent un éclairage chiffré et des données intéressantes :

  • Les gestionnaires d’actifs ont augmenté leur part dans l’actionnariat du CAC 40 de 22 % à fin 2012 à 26 % à fin 2016
  • Les familles et fondateurs représentent environ 10 % de l’actionnariat du CAC 40, soient environ 135 milliards d’euros investis à fin 2016
  • L’actionnariat individuel est en repli entre fin 2012 et fin 2016 dans les sociétés publiant ces données, tandis que la part de l’actionnariat détenue par les salariés reste stable à 3,5 %
  • L’Etat français détient 3 % du CAC 40 à fin 2016, un chiffre en forte décroissance depuis 2012
  • La Norvège représente plus de la moitié de la part des Etats étrangers avec 1,6 % de l’actionnariat dans le CAC 40

Autre sujet d’intérêt notamment autour de l’innovation et la gestion des données, notamment avec la directive RGDP qui entrera en vigueur le 25 Mai 2018. L’Europe est un centre d’innovation fort et reste le 1er générateur de données dans le monde. Les données d’une entreprise font partie de son patrimoine informationnel et beaucoup considèrent la Data comme l’or noir de demain.

En conclusion, ce fût un événement, à la hauteur des attentes qui m’a permis d’échanger avec des leaders d’opinions sur des sujets d’actualité. Pour IPC, partenaire technologique de l’écosystème des marchés financiers, dans les domaines des Communications de Trading Voix et Data, des réseaux et de la Compliance et du Cloud, notre participation nous a permis de mettre en évidence l’approche holistique et unique de nos services. Ceci pour aider les contreparties à mettre en œuvre leurs stratégies de Trading, se connecter, échanger des informations en toute sécurité, limiter leurs risques et tirer parti d’une offre technologique de premier plan, notamment sur le Cloud et autres besoins émergents.

© 2018 IPC Systems, Inc. All Rights Reserved. The contents of this publication are intended for general information purposes only and should not be construed as legal or regulatory advice.